Fiches Pratiques Métiers de l'Aéronautique.

 

Technicien moteur avion.

Auteur : François JACQUELIN.

Avant d'être embauché au sein de l'entreprise EADS SECA¹ qui effectue la maintenance de plusieurs types de moteur avion, j'ai effectué des stages et une année d'apprentissage dans cette même entreprise cela m'a permis de découvrir et de commencer à pratiquer le métier que je fais tous les jours.

SECA traite plusieurs types de moteur :
- PW 100 ( Atr 42, Fokker, Embraer....)      
- PW300 ( Learjet 60, Gulfstream g200 ..)          
- PT6 ( TBM 700, Cessna 208b, Tucano...)           
- TFE 731 ( Falcon 50, Falcon 900ex....)           
- JT15 ( Cessna citation, Corvette...)           
- CF700 ( Mystère 20...)             

Mon embauche à était définitive après le passage de la mention complémentaire avion. Je travaille dans le service de démontage PW100, avec mes stages et mon apprentissage je suis capable maintenant de  démonter le turbopropulseur du début à la fin. Je peux aussi être amené à changer de service car il faut de plus en plus être polyvalent.

Différents services :
- démontage
- lavage des pièces
- équilibrage des ensembles tournant
- contrôle visuel  sur table des pièces moteur
- contrôle non destructif ( qualification obligatoire pour y travailler)
- montage

Dans ce métier et dans tous ces services rien ne doit être négligé. La précision, la régularité, la réflexion ainsi que l'assiduité sont de rigueur. Comme dans tous les métiers de la maintenance aérienne, l'opérateur se doit d'utiliser la documentation technique en permanence, il doit y avoir accés et elle doit être affichée durant toutes les étapes de la maintenance et posséder un niveau d'anglais courant et technique correcte car toutes la documentation et rédigée en anglais.

Inspection d'un PW100 à son arrivée.

Inspection d'un PW100 à son arrivée.

Pour chaque type de visite de maintenance ( partie chaude, FOD², DOD³, ou révision général) un dossier suit le moteur, c'est les gammes de travail qui doivent êtres remplies et signées par les opérateurs effectuant des travaux dans les différents services depuis le démontage.

Il y a un très grand nombre d'outillages spécifiques utilisés pour la maintenance du  turboprop d'ou l'importance de l'utilisation de la documentation constructeur car la moindre erreur, le moindre oublie, ou un mauvais démontage peut avoir de grosses ou de graves conséquences, on peut vite s'en rendre compte en regardant le prix des pièces et les coûts de maintenance (exemple: un compresseur centrifuge neuf peut valoir jusqu'a 99 000 $).

Le mécanicien se doit d'être soigneux dans son travail : poste de travail organisé, les pièces doivent êtres protégées, il doit aussi suivre les consignes de sécurité en portant ses vêtements de travail, ses chaussures de sécurité, des gants et des lunettes si nécessaire à sa tâche.

La connaissance des postures de travail est essentielle car certaines pièces et certains outillages sont lourds et risquent de causer des problèmes de dos et autres problèmes de santé.

Ce qui m’attire dans se métier c'est de pouvoir étendre ses connaissances sur les moteurs d’avion par le passage de qualifications, mais aussi de travailler avec des éléments de haute technologie, de savoir comment fonctionne un turbopropulseur et le turbofan et leur particularités.

 

¹SECA: Société d'Entretien et Constructions Aéronautiques

²FOD : Foreign Objects Damage: éléments extérieurs qui ont pu causer des dégats au moteur (exemple: caillou aspiré)

³DOD : Direct Object Damage : pièces internes au moteur ayant causé des dégâts dûs à son arrachement ou sa destruction ( exemple : casse d'une ailette de turbine )

 
 

Copyright © 2004 - 2016 Harrypilote | Conception Site :LES ARTS PRODUCTION| Mentions Légales | Plan du site